Future école de Design à St-Malo : Digital Saint-Malo s’engage

Digital Saint-Malo, premier Commissaire à rejoindre la SCIC  de l’Institut Supérieur de Design de Saint-Malo

 

Digital Saint-Malo est entrée au capital de la SCIC de l’Institut Supérieur de Design de Saint-Malo à hauteur de 1 000 euros et est la première structure à intégrer le collège des Commissaires de la SCIC. Digital Saint-Malo détient des actions qui lui permettront de prendre part aux votes lors des Assemblées Générales. Par cette entrée au capital, Digital Saint-Malo réaffirme fortement son engagement auprès d’un projet qu’elle suit depuis neuf mois. Cette action s’inscrit dans sa mission de renforcement de l’attractivité du territoire et du développement économique des entreprises.

 

Porteurs d’un projet d’école de design, en lien avec le numérique, et très récemment installés à Saint-Malo, c’est tout naturellement que Julien Vey, Leslie Hébert, Damien Serres et Thiago Màximo ont poussé la porte de Digital Saint-Malo, il y a neuf mois. Convaincue de la pertinence de ce projet, l’équipe de Digital Saint-Malo joue l’effet réseau et les accompagne dans la prise de contact et la rencontre avec l’écosystème local. Mathilde Renversade, responsable opérationnelle de Digital Saint-Malo, explique : “C’est le rôle le plus essentiel, et le plus imperceptible aussi, de l’association : la mise en relation entre des personnes en vue de faire aboutir un projet, et ce quelque soit le projet (embauche, création d’entreprise, partenariat sur des missions, etc.). Le réseau Digital Saint-Malo est performant et très bienveillant ; les porteurs de l’Institut de Design étaient sérieux et solides. L’Institut formera à des compétences numériques dont les entreprises du territoire ont besoin. Nous avons fait tout notre possible pour qu’ils rencontrent les bonnes personnes au bon moment. Et nous étions à leurs côtés quand ils en manifestaient le besoin.”

 

Pour Julien Vey, “Digital Saint-Malo s’est tout de suite engagé à nos côtés pour accélérer la réalisation de ce projet résolument innovant. Se faisant la liaison des acteurs du numérique entre-eux, facilitateur de rencontre, l’association connaît parfaitement les enjeux économiques ou culturels locaux et nous a accompagné dans la cartographie des besoins, afin que notre établissement réponde au mieux à une réalité locale et à ses problématiques socio-économiques. Moins d’un an plus tard, nous finalisons la structuration et préparons l’ouverture avec nos partenaires de la première heure !”  

 

Plusieurs réunions et rencontres plus tard, Digital Saint-Malo est fière d’être la première structure à intégrer le collège des Commissaires de l’Institut Supérieur de Design. “Nous pensons que cette école est un outil essentiel pour faire rester nos jeunes ici et créer de la valeur sur notre territoire !”, résume Stéphane Maillard, le Président de Digital Saint-Malo.

 

Un projet innovant au service des jeunes et des entreprises du territoire

 

L’Institut de Design de Saint-Malo est très innovant et ce pour trois raisons :

  • Sa forme juridique

L’Institut de Design de Saint-Malo est la première école sous forme de SCIC de France ! Une SCIC est une Société Coopérative d’Intérêt Collectif, de forme commerciale à gestion désintéressée. Elle promeut des valeurs collectives et doit avoir un double objectif : efficacité économique et dimension sociale. Elle fonctionne selon le principe coopératif “un associé, une voix”, et elle peut, si ses statuts le prévoient, pondérer le résultat des votes en Assemblée Générale par sous-groupes d’associés (collèges de vote).

Les collèges de la SCIC de l’Institut de Design sont constitués comme suit :

 

  • Sa pédagogie

Avec des promotions de 15 jeunes, l’Institut de Design souhaite assurer des formations initiales diplômantes à Bac+3 (Niveau II) et à Bac+5 (Niveau I). Les élèves effectueront des stages de 3 mois chaque année au sein d’entreprises partenaires de l’Institut de Design, les Armateurs. L’école a pour objectif de former à une palette de compétences permettant l’accès aux métiers de graphiste, maquettiste, directeur artistique junior, chef de projet numérique, webdesigner, community manager, app designer, UX designer, motion designer ou encore illustrateur. L’Institut proposera aussi de la formation continue pour qualifier les compétences des professionnels du secteur. L’équipe pédagogique et les intervenants seront principalement des professionnels issus du territoire, et donc au plus près des problématiques locales.

 

  • La méthodologie du design

Le Design est un mode de pensée – une méthodologie de la réflexion – qui, au contact d’autres milieux, initie de nouveaux projets, de nouveaux concepts, de nouvelles démarches. Une méthodologie de la réflexion et de la conception particulièrement bien adaptée aux enjeux économiques et sociaux du territoire, liés à la transformation numérique, à l’innovation, aux nouvelles pédagogies, à l’employabilité et au recrutement.

Retrouvez une présentation de l’Institut du Design sur leur site : https://institut.design et suivez leur actualité sur  Twitter

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *