Ils ont fait Start-up on the beach : Christelle Petit

Christelle Petit jouit d’une expérience de plus de 15 ans dans le marketing et le merchandising stratégique appliqués notamment aux secteurs de la Mode, du Retail et du Textile. En 2016, elle fonde le Studio Marketing Workshopping avec l’ambition d’offrir un nouveau regard sur le savoir-faire Retail. En alliant regard conceptuel et enjeux commerciaux, Christelle Petit élabore une réponse merchandising stratégique et opérationnelle pour votre espace de vente.

Elle a activement participé à l’organisation de Start-up on the beach dans l’équipe Digital Saint-Malo. C’est elle qui a pensé et conçu la scénographie du cocktail sur la plage, qui a rencontré un très vif succès auprès de tous les participants.

Bonjour Christelle,

Tu es adhérente de Digital Saint-Malo depuis peu, qu’est-ce qui t’a motivée à rejoindre notre association ?

Rejoindre Digital Saint-Malo c’est avant tout rejoindre un réseau de professionnels et m’inscrire dans la vie active du territoire malouin. Son emplacement au cœur de la ville est un atout également. J’ai rencontré de nombreuses personnes aux profils différents. Les points communs ? Entreprendre, Vision et Dynamisme. Au delà de l’association,

Digital Saint-Malo est un espace où l’on trouve l’énergie d’entreprendre dans un cadre privilégié.

Depuis janvier 2017, je développe un Studio Marketing spécialisé dans le Merchandising. Mon objectif est d’apporter des solutions de conseil autour d’aménagement d’espaces de vente.

Comprendre l’expérience client de demain c’est comprendre avant tout les évolutions de consommation.

 

Alors Start-up on the beach, c’était comment ? Quel a été ton rôle ? Et que retiens-tu de l’événement ?

Start-up on the beach, c’est tout simplement WORK & FUN.

S’inscrire dans une dynamique associative a été pour moi un formidable levier de rencontres. Sans bénévolat, l’association Digital Saint Malo ne serait pas ce qu’elle est. Les adhérents partagent, échangent autour d’un projet commun. Mon rôle ? Travailler une scénographie pour le cocktail final sur la plage de Bon secours. J’ai proposé plusieurs scénarios d’ambiance. En lien avec le bureau, une sélection a été réalisée puis développée dans le respect du cadre budgétaire.

Le moment marquant est la formidable énergie des adhérents pour la mise en place du décor en préparation amont et sur site. Un travail de cohésion incontestablement !

 

Tu as carte blanche pour le prochain Start-up on the beach, que ferais-tu ?

Start-up on the beach c’est aussi être visionnaire avant tout. Se questionner sur les besoins de demain, être novateur, être innovant. Ma carte blanche s’inspirerai d”installations d’Art Contemporain. Je pense que l’Art 

 

& le Design sont des formidables leviers d’inspiration pour les entreprises. Les questions sociétales et environnementales sont souvent abordées. Et demain pourquoi pas : Start-up on the beach, WORK & ART ? On peut imaginer un formidable parcours dans la ville alliant le dynamisme économique de la ville & l’éveil des Sens !

Alliance d’une ville active & ville culturelle.

 

Quelles sont les principales qualités et compétences qui t’aident le plus dans ton travail ?

Le sens est le pilier fondamental de mon travail.

Sans le sens, il est impossible de travailler des solutions pérennes. Il faut comprendre une marque, avant tout engagement marketing : quelle est son histoire, sa motivation, sa vision … ? 

Pour cela il faut savoir écouter, interagir, comprendre. Puis vient le temps de la vision qui est le résultat d’un travail systémique où tous les points ont été abordés.

On ne construit pas seul mais bien en interactivité.

Dans mon métier, la question de la digitalisation est au cœur de mon approche. Web to Store Store to Web  sont désormais indissociables. Alors travailler à Digital Saint-Malo c’est  aussi le moyen de travailler au cœur des réflexions technologiques actuelles.

Si on veut travailler avec toi, on fait comment ?

Rendez-vous sur Linkedin ou encore workshopping.fr !

Télécharger (PDF, 1.18MB)

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *